Lors des retransmissions télévisées des matchs du Paris saint-Germain, vous avez probablement relevé les plans sur ce qui s’appelait avant la Corbeille du Parc des Princes, autrement dit, le carré VIP du stade. On peut y voir nombre de personnalités connues, de la politique ou du show-business. Quelques exemples : Nicolas Sarkozy et ses fils, Patrick Bruel, Xavier Niel, Antoine Arnault, fils du PDG de LVMH… Pas mal de beau monde, de stars, d’argent et de pouvoir. D’où l’intérêt stratégique de ce Carré comme il s’appelle désormais.

tribune presidentielle parc des princes

La tribune présidentielle du PArc des Princes. PSGMAG.NET

Voici quelques informations autour de ces places du parc des Princes. mais autant dire que si c’est là que vous souhaitez voir les matchs du PSG, il va falloir montrer patte blanche ! Le moyen le plus accessible est de connaître des gens qui peuvent avoir accès à ces places grâce au sponsors du club. Orange, Citroën, PMU, Nike, Emirates et Go Sport ont ainsi une cinquantaine de places réservées. Sinon, c’est quasi mission impossible dans le PSG ère Qataris.

Le Carré, depuis l’arrivée des Qataris, est devenu un espace très stratégique pour les actionnaires du club. Les billets en présidentielle au PSg sont distribués à un public trié sur le volet, composé de politiques, de stars, de sportifs de haut niveau… Si vous avez la chance de voir un match depuis cet espace, sachez qu’il y a un dress code, mentionné sur le carton d’invitation : veste, chemise et chaussures de ville sont obligatoires.

A côté de cette tribune présidentielle, il y a un salon où se restaurer avant, pendant et après le match. Avec entre autre, des gourmandises préparées par LeNôtre. Quelques privilégiés des loges voisines ont le privilège d’y accéder, mais ils sont rares. Ils se voient remettre un bracelet de couleur qui change à chaque match.

Le directeur sportif du PSG, Frédéric Longuépée, explique que le club doit faire preuve de diplomatie pour le placement des personnalités qui se retrouvent dans le Carré, et que celui-ci respecte une certaine hiérarchie. Sarko, Rohff, Di Caprio et consorts ont chacun un « poids » en terme d’image et de retombées, alors pas question de négliger leur placement. Un point commun, au coeur du Carré se trouve le prince Nasser Al-Khelaïfi, forcément.

Tout ça pour dire que vous feriez mieux de vous consacrer aux places normales car la Corbeille, c’est pas gagné !

Cela vous intéressera peut-être