paris saint germain - photo Philippe Agnifili

PSG : la délicate gestion d'effectif pour la fin de saison

La situation est peu commune : le PSG est déjà champion de Ligue 1 depuis la 30e journée. Un record. Pour Laurent Blanc, la gestion de l’effectif tant au niveau physique que mental va être primordiale pour cette fin de saison.

Côté championnat, Paris semble avoir un peu levé le pied au fur et à mesure que le titre se rapprochait. Défaite à Lyon lors de la 28e journée, nul au Parc lors de la 29e face à Montpellier. Ont suivi le match retour de Ligue des Champions à Chelsea, la raclée du titre à Troyes (0 – 9), et cette nouvelle défaite au Parc des Princes face à Monaco. Quand on voit le rythme que Paris a mené depuis le début, cet enchaînement de résultats dénote clairement.

Le calendrier fou du PSG

Pour Laurent Blanc, plusieurs grosses échéances sont à venir. Le quart de finale contre Manchester City en Ligue des Champions le 6 avril prochain, puis le match retour à l’Etihad Stadium le 12 avril. S’enchaîne ensuite une demi finale de coupe de France contre Lorient le 19 avril, la finale de la coupe de la Ligue le 23 avril. Si le PSG se qualifie pour les demi finales de Ligue des Champions, les échéances seront les 26,27 avril, puis les 3,4 mai. Pour la coupe de France, en cas de qualification, la finale serait le 21 mai.

La fin du mois de mars est marquée également par une trêve internationale avec des joueurs qui vont potentiellement voyager loin, certains vont jouer, d’autre cirer le banc. Il y a forcément des risques de blessures. Blanc doit à la fois ménager ses troupes mais ne pas perdre le rythme. Ses joueurs doivent rester à bloc, y compris et surtout en championnat pour ne pas perdre le rythme ni la bonne dynamique sur laquelle est le PSG depuis le saison. Paris ne doit pas lâcher le championnat parce qu’il est a été champion à 8 journées, au contraire. Il doit continuer à étaler sa domination pour garder la confiance.

Les records qui s’évaporent pour le PSG

Paris a vu s’éloigner quelques records au fur et à mesure :

  • la barre des 100 points en championnat
  • l’invincibilité sur une saison
  • le nombre de défaites sur une saison (détenu par le FC Nantes avec 1 défaite en 1994-1995)
  • l’invincibilité la plus longue à domicile (également détenu par le FC Nantes avec 92 matchs entre 1976 et 1981).

Ce serait dommage pour le club de ne pas faire fructifier cette belle saison avec une demi finale de Ligue des champions tellement attendue depuis plusieurs années.

Photo Philippe Agnifili Flickr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.