France Allemagne 0 - 1 : les Bleus quittent le mondial sans briller

Frustrant. C’est l’impression qui ressort de ce quart de finale de coupe du monde France Allemagne. Battus 1 – 0, les Bleus quittent cette Coupe du monde 2014 avec des sentiments partagés : à la fois celui d’avoir effectué une compétition encourageante, pleine de promesses, et une autre qui laisse le goût amer d’un match dont aurait pu changer l’issue.

Lors de cette rencontre France Allemagne, les Bleus ont craqué trop vite. Hugo Lloris s’est fait surprendre sur un coup franc côté gauche et la tête de Hummels était quasi imparable. C’était à la 13e minute. A partir de là, les Allemands ont géré, tenu le ballon pour finir la première mi-temps devant, sans forcer leur talent. Les Français terminent la première mi-temps avec largement plus de frappes cadrées que les Allemands. Mais la réussite n’est pas au rendez-vous. Le rythme a tout de même été bien en deça de ce qu’on aurait pu espérer…

En seconde période, les Français ont pris le contrôle du jeu et se sont créé les occasions les plus dangereuses. Mais ils ont soit été maladroits, soit ont buté sur Manuel Neuer qui a encore une fois sorti un gros match. Pas de goal volant sur ce match, mais un gardien impérial sur sa ligne, auteur de plusieurs arrêts réflexe avec la main ferme, la fameuse.

Au final, les Bleus quittent cette compétition sans avoir été véritablement dominé. Les Allemands ont gagné avec très peu d’occasions. C’est à la fois frustrant et de bon augure pour les prochaines compétitions internationales, notamment l’Euro 2016. On n’y est pas encore mais si Deschamps poursuit son travail avec ces hommes-là, il peut espérer aller plus loin lors de la prochaine compétition internationale.7

Analyse Didier Deschamps après France Allemagne

Les Bleus retrouvent une âme

On peut en tous cas se satisfaire de l’engouement que cette équipe a réussi à générer autour d’elle. Grâce à Deschamps, les Bleus semblent avoir retrouvé une âme, caractéristique indispensable pour construire quelque chose derrière.

Au niveau individuel, cette coupe du monde a permis de se rendre compte à quel point Mathieu Valbuena était indispensable dans son investissement, son état d’esprit et ses qualités offensives. Le jeune Antoine Griezmann a également livré des prestations convaincantes et il fait à n’en pas douter partie de l’avenir de cette Sélection. Pogba a alterné le bon et le moins bon. Sur le terrain, sa coupe du monde n’a pas été transcendante. Mais il a l’étoffe d’un leader et d’un patron au milieu de terrain. A ses côtés, Matuidi est une machine, rarement décevant. Derrière, la grosse satisfaction est le mondial de Raphaël Varane, 21 ans et déjà du très très costaud.

Credit photo : Michael Coghlan Flickr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *