une equipe france suisse

Les Bleus s'envolent, la Suisse est à terre

Une chose est sûre, la une des quotidiens suisses ce samedi matin ne parlera de plumer des coqs… Car ce vendredi soir à Salvador de Bahia, ce sont bien les coqs de l’équipe de France qui ont donné la leçon. En s’imposant 5 – 2 face à une équipe suisse pourtant favorite, les joueurs de Didier Deschamps ont démontré leur montée en puissance dans ce mondial 2014. Et ce n’est pas pour nous déplaire !

Suisse – France : la fessée

Ceux qui parlaient de matchs fermé et de vrai duel (enfin) pour les Bleus peuvent être rassurés. La France a torpillé la défense suisse et le duel tant attendu face à la 6e nation au classement Fifa a viré à la fessée. Les Bleus terminent le match à 5 – 2 avec un penalty manqué par Benzema et un but inscrit par ce même Benzema à la toute fin du match, non accordé car l’arbitre avait déjà sifflé. Dommage, surtout qu’il est pas dégueu le but de Karim !

Tous concernés

Offensivement, ce qu’on a vu ce soir était plus qu’encourageant avec de bonnes combinaisons et des joueurs concernés par l’enjeu. Giroud était remplaçant face au Honduras, titulaire ce soir. Pas de problème. Le gunner plante son but sur corner, délivre ensuite une passe décisive pour Matuidi. Sissoko, titulaire un peu surprise sur ce match, fait un match plein à tous les niveaux et y va même de son petit but. Pogba, remplaçant, entre et délivre une passe décisive de toute beauté. Benzema, placé légèrement sur le côté gauche fait aussi un match plein avec un but et deux passes décisives. La France attendait beaucoup de lui et Benzema est en train de donner la plus entière satisfaction. Très actif dans le jeu, il tente aussi sa chance sur plusieurs frappes lointaines. Son penalty manqué et son but refusé en fin de match ne doivent pas ternir le tableau. Deschamps avait vendu la veille une équipe de France où tout le monde était concerné. Lui et ses joueurs en ont fait la démo ce soir.

Au milieu, Matuidi est encore une fois énorme de volume de jeu, tant que la récupération que sur l’apport offensif. Il y va de son petit but sur une frappe lointaine du gauche que le gardien suisse aurait pu largement capter s’il avait été un peu mieux placé. Mais bon, Blaise est le patron au milieu, ce n’est une surprise pour personne, mais quelle joie de voir un joueur en qui on place autant d’espoir et qui répond, chaque fois, en étant encore meilleur.

En défense, on a été très costaud pendant 50 – 60 minutes. La sortie de Sakho sur blessure à la 66e a été un coup dur, sans nul doute. Et derrière on prend deux but, le premier sur coup franc. Benzema avait levé le pied, le ballon est passé juste en dessous et Lloris n’y était pas, forcément. Le second résulte d’une superbe action suisse sur laquelle la défense française était un peu à la pêche. En menant 5 – 1, on le leur pardonne, mais ce genre d’errance ne doit pas se reproduire.

Credits photo : L’Equipe

une equipe france suisse

L’équipe élogieuse face à la prestation de l’EDF.

En vidéo : les réactions des Bleus

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *