equipe de france football

Les Bleus face à l'Estonie (4-0) : les joueurs, vidéo des buts

Pour le dernier match de préparation avant d’entrer dans le vif de cet Euro 2012, l’Estonie, 54e au classement UEFA, se dresse sur la route de l’Equipe de France, à la MMArena du Mans. Personne n’a envie que les joueurs de Laurent Blanc s’arrêtent en si bon chemin après avoir montré du caractère contre l’Islande et de la maîtrise contre la Serbie. Photo : DR

Le onze de départ qui va débuter face à l’Estonie devrait être, à deux interrogations près et sauf cas de blessure, celui qui affrontera l’Angleterre le 11 juin prochain. Les deux interrogations concernent la poste de latéral gauche. Evra et Clichy ont disputé chacun une mi-temps, ce mardi matin, lors de la préparation. « Je ne connais pas encore les deux latéraux qui commenceront contre l’Angleterre. Face à l’Estonie, en revanche, je sais qui va jouer. Ce que je peux dire, c’est que Clichy a franchi un palier », a affirmé hier le patron des Bleus.

L’autre interrogation concernera Yann M’Vila dont la blessure à la cheville droite se remet plus que bien. Il ne jouera pas ce soir, c’est sûr. Mais pourrait débuter contre l’Angleterre à la défaveur d’Alou Diarra. « Yann va beaucoup mieux, a déclaré Blanc. Beaucoup de choses peuvent se passer d’ici au 11 juin. Je ne sais pas encore s’il sera rétabli car il faut être vigilant. Ce sera à mon avis très juste pour le premier match, mais bon, on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise… »

Les joueurs : résumé et avis

Lloris. Peu sollicité mais bien placé sur les assauts estoniens.

Evra. Parfois un peu brouillon devant en première mais plutôt propre derrière. Débordé sur un jeu de passes estonienne, tout comme Rami,à la 60e avec au bout une frappe qui passe pas loin. Il nous a aussi gratifié de quelques crochets et rateaux !

Mexes. On est pas loin de prendre un but sur un sale contrôle dans le premier quart d’heure. Des pertes de balles cradasses. Tout ça n’est pas pour nous rassurer.

Rami. Un tir de 55 mètres pour les stats en première mi-temps. Comme Mexes, il rate un contrôle aérien dans les choux et Mexes qui doit mettre en corner dans la foulée. Pipo et Mollo sont dans un bateau… Autre perte de balle juste avant la mi-temps qui donne un coup franc dangereux pour les Estoniens.Idem sur le côté rassurant : on en est loin.

Debuchy. Toujours précieux dans son apport offensif, il se découvre parfois un peu trop, laissant des boulevards dans son dos.

Diarra. Non loin de rejoindre M’Vila à l’infirmerie en début de match, il a traversé la première mi-temps sans flamboyer. Auteurs de vieilles fautes parce qu’il s’est laissé dépasser. Match moyen. Remplacé (64e) par Koscielny.

Malouda. A tenté de nous refaire la frappe du match contre la Serbie… qui a fini en tribune ! Remplacé par Olivier Giroud (73e). Ce dernier nous gratifie d’un appel + contrôle de fou à la 81e, hélas suivi d’une frappe sans regarder qui part en touche… Dommage. Il effectue une passe décisive très bien sentie sur le 4e but de Menez.

Cabaye. A tenté quelques frappes lointaines, dont une qui aurait mérité un meilleur sort près du poteau. Fait globalement une grosse première mi-temps. Remplacé par Valbuena (50e) pour mal de ventre… Celui-ci a répondu présent avec l’engagement qui est le sien et un jeu simple et propre. Belle frappe tentée à la 89e sur le gardien. Giroud manque de peu le but derrière.

Ribéry. Trois matchs et trois buts ! Ribéry a retrouvé un niveau digne de son rang en EDF. Il a souvent tenté d’enflammer l’attaque avec de grandes offensives en dribble, de belles combinaisons avec ses partenaires. Auteur d’un excellent centre qui voit Benzema inscrire son doublé (47e). On a bien senti qu’il avait envie d’en planter un second. On va pas le lui reprocher tant son match est bon, même si on retrouve certains penchants à manger un peu la feuille. Remplacé par Martin (64e) Jeu plutôt propre pour ce dernier, auteur d’une frappe bien vue mais au-dessus à la 86e.

Nasri. Rôle difficile au milieu de deux rideaux de joueurs estoniens mais il a bien bossé pour animer le jeu devant cette muraille. Une belle combinaison avec Benzema – encore lui – (50e) qui aurait pu faire mouche. Remplacé par Ben Harfa (72e) qu’on a peu vu sinon sur une belle percée côté gauche après un petit pont. Son action, trop personnelle, accouche d’une souris.

Benzema. Il combine bien et effectue de bons relais mais on sent parfois que la présence de Giroud à la pointe de l’attaque serait un vrai plus pour combiner. D’autant qu’il aime redescendre pour participer au jeu. Passeur décisif sur le but de Franck Ribéry. Auteur d’un but majestueux sur lequel il ne doit rien à personne en première mi-temps. D’une belle reprise à bout portant en seconde. Belle frappe de loin après un raid en solo à la 63e. Benzema, c’est du très lourd ! Remplacé par Menez (73e). Celui-ci a été percutant même s’il a parfois un peu trop gardé le ballon. Notamment sur une percée (87e) où il oublie complètement Valbuena à droite. Servi sur un plateau par Giroud, il marque le 4e but français.

Bilan global de ce France Estonie

On est conquis par l’attaque française, surtout quand qu’il y a encore du Giroud, Menez et Ben Harfa sur le banc. On a parfois un peu trop joué le quadruple une-deux dans des mouchoirs de poche… Pas évidents. Par contre derrière, sortons les pagaies. On s’en sort face à une équipe en carton. Mais avec des joueurs comme Ibrahimovic en face, cette défense va prendre la marée. Point positif, on a vu les joueurs dégager une belle entente d’équipe. Ça change !

France Estonie : Video des buts

Crédit photo : johnnymip Flickr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.