France : où en est-on après deux matchs amicaux ?

Laurent Blanc assure qu’il n’a toujours pas son onze type. Les deux matchs amicaux contre l’Islande (3-2) et contre la Serbie (2-0) ont permis de maintenir le capital confiance de la sélection. Et de tirer quelques enseignements sur certains joueurs ou postes. Mardi soir, face à l’Estonie au Mans, ce sera la dernier match de préparation avant d’attaquer les choses sérieuses en Ukraine pour le début de l’Euro 2012. Petit tour d’horizon.

Un Ribéry retrouvé ?

Voir jouer Ribéry en équipe de France avec le niveau qu’il a au Bayern Munich. Ça faisait longtemps qu’on avait oublié ce concept. Plus habitués que nous étions aux mutineries d’autobus, à un jeu orienté sur soi-même et sur le déchet, aux déboires extra-sportifs et autres sucreries… Bref, on ne va pas sortir le champagne, mais les deux derniers matchs de Franck Ribéry ont permis de voir un joueurs inspiré, en réussite avec deux buts en deux matchs, décontracté, souriant et… indispensable. De quoi émettre un brin d’optimisme pour la suite des événements et les ambitions françaises.

Evra devrait rester le numéro 1 à gauche

A l’origine, Gaël Clichy, c’était le troisième choix derrière Abidal et Evra. Abidal blessé, il a été repêché. Evra en baisse de forme, il a bien entendu été testé. Et il a été bon. Au point de laisser planer le doute quant au titulaire du poste d’arrière gauche ? Il est fort probable que Laurent Blanc maintienne sa confiance à Evra. Ses déclarations à la presse le confirment quand il évoque la précipitation de journalistes à encenser des joueurs et à en dégommer d’autres. Mais il est clair qu’Evra va devoir défendre ce choix sur le terrain. Clichy, en excellente forme physique et au mental gonflé par le succès en Premier League, se présente comme un candidat très sérieux dans le couloir droit de l’Equipe de France.

En défense et malgré de bonnes sorties de Laurent Koscielny et d’Anthony Réveillère, il semble probable que Blanc garde sa préférence à Debuchy, Rami et Mexès.

Blanc se dirige vers un 4-3-3

C’est la formation avec laquelle « on a le plus de repères, où on a fait des matches références. C’est dans ce schéma qu’on veut essayer d’avoir des certitudes » a déclaré Laurent Blanc. Tout laisse donc à penser que la France va évoluer dans ce schéma de jeu. Avec un milieu composé de Alou Diarra, Florent Malouda et Yohan Cabaye. Diarra profite de la blessure de Yann M’vila, victime d’une entorse de la cheville droite lors de l’amical face à la Serbie. Ce dernier ne devrait pas jouer le premier match des Bleus face à l’Angleterre lors de l’Euro. Malouda a de son côté montré qu’il avait encore pas mal de choses à apporter en EDF. Mais dans un rôle plus en retrait que celui de milieu offensif gauche.

Devant et dans ce système, la priorité devrait être au trio Ribéry, Benzema, Nasri. Les deux derniers matchs de ce dernier ont été plutôt décevants mais il garde la confiance de Blanc. A lui de faire ses preuves car d’autres comme Jérémy Menez ne cracheraient pas dans la soupe pour prendre sa place. Ben Harfa et Valbuena sauront faire preuve de fraîcheur et d’impact s’ils sont appelés à entrer dans un rôle de joker qui leur va plutôt bien.

Crédit Photo bekhap Flickr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.