Equipe de France : huit mois pour préparer l'Euro 2012

La qualification est désormais bien en poche. C’était l’objectif au lendemain de la très dégueulasse coupe du monde 2010. La France va pouvoir assister tranquille aux barrages de l’Euro. Et tranquille, elle le sera un peu moins le 2 décembre prochain, pour le tirage au sort de la compétition. Pourquoi ? Tout simplement parce que la France pourrait soit être dans le 3e chapeau, soit dans le 4e chapeau. Autant dire qu’elle aura un tirage difficile, ou très difficile ! Vu celui qu’on avait à la coupe du monde de 2010, réputé « easy way », on relativise beaucoup la notion de tirage facile désormais !

Des amicaux en vue, dont la redoutable Allemagne

L’heure va être à la préparation de cet Euro 2012 de football pour que cette nouvelle compétition fasse oublier l’Euro de 2008, un fiasco dans les règles de l’art s’il en est. D’ici juin 2012, Laurent Blanc aura donc quelques matches amicaux de préparation pour peaufiner son groupe et sa tactique de jeu. Une des dates de match amical de l’équipe de France connue pour l’heure est le 29 février prochain avec une rencontre face à l’Allemagne. Ce sera clairement un énorme test. L’Allemagne est une des meilleures équipes de ces qualifications avec 10 victoires en autant de matchs.

Bosnie : 60 minutes d’horreur, 30 minutes de meilleur

Actuellement, le jeu de l’équipe de France ne fait clairement pas rêver, il ne faut pas non plus tirer à boulets rouges sur la maison Bleue. Cette équipe est encore jeune et a besoin de temps de jeu ensemble pour se forger un style de jeu et un mental un peu plus imposants qu’actuellement. Le match contre la Bosnie a été terrifiant pendant environ 1 heure. Et quand les Bleus se sont mis à jouer et à produire du jeu pour égaliser, on les a vus se procurer des situations dangereuses, récupérer haut le ballon, mieux combiner en attaque. Bref, autant de choses qu’ils semblent capables de faire, mais ce serait pas mal si c’était pendant plus de 30 minutes par match, quand on est au pied du mur.

Pas encore d’effectif clair

Concernant le groupe, Laurent Blanc n’a rien arrêté, loin de là. Il compte sur les matches amicaux avec moins d’enjeu pour éventuellement tester de nouveaux joueurs. Le turn-over lié aux blessures a déjà permis de voir d’autres joueurs (Cabaye, Gomis, Menez…) Mais l’équilibre du groupe doit encore s’affirmer, en prenant en compte les jeunes, les plus anciens, les princes de juin 2010, les blessures… Ça fait du monde à mettre sur la même longueur d’onde. On pense notamment aux cas de Franck Ribéry aux performances très irrégulières en EDF, de Florent Malouda pour les mêmes raisons. Les deux n’ont pas été brillants sur les 4 derniers matches des Bleus. Comme souvent, on regrette que Ribéry n’affiche pas en EDF la forme qu’il aligne chaque week-end avec le Bayern. Auquel cas il serait clairement incontournable au sein de l’attaque française, et sur le côté gauche parce que c’est bien là qu’il est le meilleur.

On ne peut en tous cas pas reprocher à Blanc de se dédire. Le cas Nasri de septembre en a été la preuve. Blanc a dit ce qu’il avait à dire. Nasri aussi. Les deux ont dit qu’ils ne l’avaient pas dit, normal. Et sur les deux derniers matches, on retrouve un Nasri décisif, percutant, dribbleurs et volontaire (enfin, sur les 30 dernières minutes, comme les autres !). Ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé !

Bref, sans tirer de plans sur la comète, il est clair que le chantier reste de taille pour Laurent Blanc et l’équipe de France. L’animation offensive se fait par à coups. On sent beaucoup de difficultés dans la construction et un manque de solutions devant. Derrière, ce n’est pas non plus la muraille. Adil Rami a bien raison de se moquer de Dzeko la semaine d’avant match. Mais on dira qu’Edin le lui a bien rendu sur le but où il se fait complètement oublier et met une belle misère à notre cher joueur du FC Valence. Lors des matches de septembre, Kaboul a montré un peu de fébrilité aussi, notamment contre l’Albanie où il est passé complètement à travers. Ça arrive, en effet.

Au final, ya du boulot. Mais ya aussi de l’espoir. Comme toujours !

Crédit Photo Andrea Anastasakis Flickr

6 réponses
  1. Thucydide dit :

    Oui et non! La Suède est arrivée 2e de son groupe, certes. Mais la Suède a également fini meilleur 2e de tous les 2e de groupe. Elle est donc directement qualifiée pour l’Euro 2012. Une petite pensée pour Kennet Andersson au passage. Bien à toi Jess

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.